A propos de la réforme projetée de la communication des documents à la Bibliothèque nationale de France

Le bureau d’Historiennes et historiens du contemporain (H2C), association réunissant les historiennes et historiens contemporanéistes de l’enseignement supérieur et de la recherche, tient à exprimer son inquiétude face à la réforme des modalités de communication des documents projetée par la direction de la Bibliothèque nationale de France, qui vise à restreindre radicalement la communication directe des documents à la tranche horaire 13h30-17h — et ce dès le 2 mai 2022.
L’association apporte son soutien à la mobilisation en cours contre un système qui aurait des conséquences très lourdes sur l’activité de recherche de ses membres, ralentissant le travail de toutes et tous sur les très riches collections d’ouvrages, de périodiques, de fonds privés conservés par la BnF. Celles et ceux qui habitent en dehors de la région parisienne en particulier se verraient confrontés à des contraintes telles qu’elles rendent concrètement impossible de nombreux projets de recherche.
La BnF est une institution au rayonnement international, la source nourricière d’une multitude de travaux. Il importe qu’elle le reste.

Le bureau d’H2C


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search