Publication du rapport sur les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche

Ce rapport peut être lu ici.

Voici les principaux résultats mis en avant :

  • Assurer une continuité entre le lycée et l’enseignement supérieur (propositions 1 à 7)
  • Réformer la licence dans le sens d’une spécialisation disciplinaire progressive et augmenter le taux d’encadrement en premier cycle (propositions 9, 14)
  • Renforcer dans la loi la priorité d’accueil des bacheliers professionnels en STS et des bacheliers technologiques en IUT (proposition 13)
  • Encourager les formations en alternance et tout au long de la vie (propositions 16 à 20)
  • Rattacher par partenariat chaque classe préparatoire aux grandes écoles à une université (propositions 21 et 22)
  • Faire reconnaître le doctorat dans la haute fonction publique et dans les conventions collectives (proposition 34)
  • Mettre en place une initiative nationale de l’enseignement en ligne (propositions 36 à 39)
  • Mettre en place une nouvelle allocation d’études versée sur critères sociaux et d’assiduité (proposition 44)
  • Construire un agenda stratégique sur les grands enjeux de société (54 et 55)
  • Développer les coopérations entre la recherche publique et la recherche privée (propositions 56 à 58, 102 et 103)
  • Augmenter le soutien de base des laboratoires (proposition 59)
  • Améliorer la sincérité budgétaire de l’enseignement supérieur et de la recherche (propositions 65 à 69)
  • Mieux faire participer l’ensemble de la société aux choix scientifiques (propositions 73 et 74)
  •  Mettre en cohérence et développer l’action internationale de la France dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche (propositions 26, 29, 49 à 52, 70 et 71, 76 à 80)
  •  Retirer la personnalité morale aux « idex » et supprimer les « périmètres d’excellence » (propositions 82 et 83)
  •  Remplacer toutes les structures ayant pour objectif de faire coopérer des équipes de recherche par une seule structure-­‐type, légère et sans personnalité morale (proposition 86)
  •  Réviser la gouvernance des universités vers davantage de collégialité et de démocratie (propositions 87 à 94)
  •  Transformer les pôles de recherche et d’enseignement supérieur en grandes universités à l’échelle régionale (propositions 95 à 99)
  •  Elaborer des schémas régionaux de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (propositions 100 à 103)
  •  Consolider les ressources humaines des opérateurs de l’enseignement supérieur et de la recherche et revaloriser les carrières (propositions 104 à 108)
  •  Résorber la précarité de l’emploi dans l’enseignement supérieur et la recherche (propositions 108 à 113)
  •  Mieux former les enseignants chercheurs à la pédagogie (propositions 114 et 115)
  •  Prendre en compte toutes les activités des chercheurs, des enseignants chercheurs et des ingénieurs dans leur carrière (propositions 116 à 119)
  •  Faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes (proposition 124)
  •  Redéfinir le système d’évaluation de l’enseignement supérieur et de la recherche et supprimer les notations (proposition 131 et 132 )
  •  Dépasser 0,85% du PIB pour les dépenses de recherche publiques, hors militaire et grands programmes technologiques. Atteindre ainsi 1,15% du PIB pour le total des dépenses publiques de recherche et de développement (proposition 134)
  •  Augmenter les budgets des universités progressivement pour atteindre une dépense de 9000€ par étudiant, hors dépenses de recherche (proposition 135)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search