Réunion du 27 janvier 2015 du conseil d’administration de l’AHCESR

Université Paris-Diderot, bâtiment Olympe de Gouges.

Présents : Julie d’Andurain, Jérôme Bazin, Jean-Claude Caron, Noëlline Castagnez, Alain Chatriot, Carole Christen, Jean El Gammal, Emmanuel Fureix, Manuela Martini, Claire Lemercier, Michel Rapoport, Clément Thibaud.

Excusés : Michel Catala, Michel Leymarie, Nadine Vivier.

Jean-Claude Caron, président de l’AHCESR, ouvre la réunion du CA à 9h40.

L’ordre du jour est rappelé :

1) Mise en place d’un calendrier des différentes enquêtes et actions définies lors de la dernière assemblée générale.

2) Évolution du site de l’AHCESR.

3) Bilan de la rencontre avec Vincent Duclert, IGEN, et les autres associations professionnelles d’historiens.

4) Date et contenu de la journée d’étude du printemps 2015.

5) Questions diverses.

 

Compte postal de l’association

 

Jean-Claude Caron commence par informer le CA à propos des démarches administratives réalisées le lundi 26 janvier pour transférer la responsabilité des comptes de l’association à Carole Christen, nouvelle trésorière. Après beaucoup d’attente et quelques difficultés d’ordre bureaucratique, le transfert a pu être effectué malgré l’absence d’une pièce (la parution au JO du changement du bureau de l’association). Le gestionnaire du compte de l’AHCESR à la Poste a par ailleurs suggéré de fermer le compte-titre et de verser ces avoirs sur un livret A qui présenterait l’avantage d’être beaucoup plus facile à gérer. La suggestion recueille l’assentiment du CA.

Afin de faciliter les adhésions à l’association, Jean-Claude Caron et Carole Christen suggèrent de moderniser les modes de paiement de la cotisation annuelle. Le paiement en ligne, par PayPal ou carte VISA, pourrait être envisagé. Il convient de savoir combien coûterait une telle opération, et de connaître sa faisabilité technique.

 

Définition des tâches et action des membres du bureau

 

Pour accroître le nombre d’adhésions, le CA suggère également de préparer une nouvelle circulaire pour la liste de diffusion. Ce texte serait doté d’un petit argumentaire rappelant tout l’intérêt d’adhérer à l’AHCESR, ses objectifs, le coût de l’adhésion et tous les détails pratiques utiles. La circulaire pourra renvoyer, par un lien, vers une page du site de l’Association où figureraient tous ces éléments.

Une question de Noëlline Castagnez, concernant l’un de nos collègues, historien du droit, qui souhaiterait devenir membre de l’AHCESR, ouvre sur le problème plus général de l’adhésion des collègues d’autres disciplines à notre association. Après rappel du règlement, le CA décide de donner une interprétation souple – et casuistique – aux statuts, afin de permettre à nos collègues d’autres disciplines de nous rejoindre pourvu que leurs travaux intéressent l’histoire contemporaine.

Est abordé ensuite la question de l’annuaire électronique des historiens contemporanéistes, par le biais de la constitution d’une base de données en ligne rassemblant les données professionnelles de l’ensemble de nos collègues (puisqu’il est décidé de ne pas se limiter aux seuls membres de l’association). Après discussion, la conservation d’une version papier apparaît en effet inutile.

Le secrétaire général est chargé de définir, dans chaque université, des correspondants sur lesquels l’association pourrait s’appuyer pour rassembler cette information éparse. La base de données devrait renvoyer, pour chaque fiche individuelle, aux pages personnelles de laboratoire ou Academia, afin de bénéficier d’une information actualisée sans qu’il ne soit besoin d’intervenir. Claire Lemercier souhaiterait qu’un système de mots-clés soit défini afin de pouvoir retrouver facilement les thèmes de recherche de chacun de nos collègues.

Ces correspondants pourraient également faire remonter les informations utiles à l’association et diffuser, en retour, son actualité. Ils pourraient être également sollicités dans le cadre du Wiki Auditions, afin de connaître le détail des comités de sélection et leurs résultats. Claire Lemercier déplore que l’information, concernant les élections des professeurs, ne remonte qu’imparfaitement. A propos des maîtres de conférences, elle note que la qualité de l’information fournie par les collègues marque le pas cette année, si bien que l’on ignore le plus souvent la décision finale des CA pour les nominations.

Faut-il, par ailleurs, fermer l’ancien site de l’AHCESR ? La décision est laissée en suspens, car le coût en est faible et il est possible que des publications renvoient vers lui.

Les différentes enquêtes proposées par les membres du CA sont ensuite évoquées :

  1. Enquête sur les MEEF

Noëlline Castagniez propose de mener une enquête concernant les Masters MEEF. Aucune information générale n’existe à ce propos, et il semble que des situations et des pratiques très diverses se soient développées dans les différentes universités, concernant les heures de cours, la relation avec la recherche, etc. Une enquête auprès de nos collègues, par la diffusion d’un questionnaire, permettrait d’avoir une vision globale des MEEF et d’en pointer les dysfonctionnements. Elle renforcerait notre position face au ministère et fournirait une information utile à nos collègues. Le modus operandi consiste à diffuser un questionnaire détaillé auprès des responsables MEEF dans chaque université, en mutualisant le travail avec les autres sociétés savantes, comme l’AHMUF. Julie d’Andurain suggère de contacter également les syndicats étudiants.

  1. Enquête sur les sources de financement

Jérôme Bazin propose, à son tour, de réaliser une enquête sur les différentes sources de financement de la recherche, notamment pour les doctorants.

  1. Bilan de l’édition universitaire

Alain Chatriot suggère la réalisation d’un bilan sur l’édition universitaire en France, et s’interroge sur le type de questionnaire qu’une telle enquête implique.

  1. Liste des associations d’historiens à l’étranger et liens avec elles

Clément Thibaud propose de dresser la liste des associations d’historiens à l’étranger, notamment en Europe, afin d’en proposer une liste sur notre site Internet, et, dans un second temps, nouer des liens avec chacune d’entre elles. Carole Christen, Jean El Gammal, Manuela Martini suggèrent des noms de collègues en France et en Europe pour repérer ces associations. L’AHCESR pourrait envisager des rencontres, ou des colloques conjoints avec ces associations étrangères.

  1. Bases de données

Julie d’Andurain suggère enfin de réaliser une page renvoyant à des bases de données utiles aux historiens, en France et dans le monde.

Le CA prévoit que d’ici à sa prochaine réunion, les questionnaires des différentes enquêtes seront prêts.

Rencontre avec Vincent Duclert

Jean-Claude Caron rend ensuite compte de sa réunion avec l’IGEN Vincent Duclert, président du CAPES d’histoire-géographie, le 10 janvier dernier, en présence des présidents des trois autres associations professionnelles. Les antiquisants et médiévistes demandent le retour des quatre questions pour les concours. Jean-Claude Caron a réitéré la position de l’AHCESR à ce propos : importance des savoirs disciplinaires et trois questions tournantes. L’accord du CA se fait autour de la défense d’une formation disciplinaire en histoire et en géographie, à quoi pourrait s’ajouter une version actualisée de l’ECJS (la « Morale républicaine »). Cette nouveauté peut entraîner des conflits avec les professeurs de français ou d’arts plastiques, qui revendiquent ces heures. Vincent Duclert s’est par ailleurs engagé à maintenir les trois questions en histoire tant qu’il serait président du CAPES, c’est-à-dire jusqu’en 2018 – si tant est qu’il soit renouvelé chaque année dans ses fonctions. La rotation des questions durerait plus de deux ans : le statu quo serait ainsi préservé jusqu’à son départ. Il est cependant à craindre que le poids des approches pédagogiques ne finisse par l’emporter : la vigilance de l’AHCESR est particulièrement requise sur ce point.

Vincent Duclert a rédigé un compte rendu de la réunion. Il serait souhaitable qu’un compte rendu commun aux quatre associations soit également rédigé [cela a été fait depuis : voir ici].

Suites à donner aux attentats de janvier

Le CA aborde ensuite la position de l’association en relation avec les attentats de janvier dernier contre Charlie Hebdo et l’Hyper Casher. Jean El Gammal a accepté de rédiger une lettre détaillée qui arrêterait la position officielle de l’association. Jean-Claude Caron le remercie vivement pour ce travail et la discussion sur le texte s’engage. Après de menues corrections, le contenu de la lettre est fixé afin qu’il soit diffusé. Ce texte portera la signature de son auteur, ainsi que des membres du bureau ès qualités.

Prochaine journée d’étude de l’AHCESR

La prochaine journée d’étude de l’AHCESR abordera « La question laïque. Comparaisons et perspectives ». Elle se déroulera le 9 juin prochain, à partir de 14 h, sous la forme d’une table ronde réunissant des historiens de différentes aires géographiques et culturelles. Il s’agit de comparer le cas français à d’autres situations, afin de mieux comprendre les spécificités et les convergences entre ces différents exemples (États-Unis, monde arabo-musulman).

Claire Lemercier propose de réserver une salle de son laboratoire au CNRS-Sciences Po, qui accueillera la journée (CSO, 19 rue Amélie, 75007 Paris, métro La Tour-Maubourg).

Différents noms d’invités  sont évoqués.

Nouvelle réunion du conseil d’administration

La seconde réunion du CA est prévue le 9 juin au matin, à 10 h.

La séance est levée à 12h10.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *