À propos du récent sujet de Capes

En réponse à la lettre ouverte de l’AHMUF au président du jury du Capes d’histoire-géographie, [à laquelle il a répondu après l’écriture du présent texte], le bureau de l’AHCESR affirme partager le sentiment d’incompréhension exprimé par nos collègues modernistes.

Il ne s’agit aucunement de remettre en cause la souveraineté du jury, mais d’interroger la logique scientifique et civique d’un sujet dont la thématique appelait une nécessaire lecture transpériodique.

On ne peut que regretter cette occasion manquée de donner corps à l’esprit d’un concours bâti autour de trois questions dépassant les habituelles coupures académiques.

Le bureau de l’AHCESR


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *